//
vous lisez...

Le Mag Litt'

La 2è sélection du prix de La Closerie des Lilas

L’équipe du prix de la Closerie des Lilas, qui a réussi à se faire une jolie place au soleil dans l’univers surpeuplé des prix littéraires, nous envoie aujourd’hui cette info sur les romans qui restent en lice au deuxième tour. Nous n’avons pas pu nous empêcher d’y glisser notre grain de sel, en prenant carrément parti…

Deuxième sélection du prix de La Closerie des Lilas

Le 6 mars 2012, le jury du prix de La Closerie des Lilas s’est réuni afin d’établir une deuxième sélection de sept romans de femmes parus entre janvier et mars 2012. Le Prix sera remis le mardi 3 avril 2012.

Membres du jury du prix LilasLe jury tournant

Pascale Arbillot (comédienne), Lydia Bacrie (directrice de la rédaction de l’Express Styles), Frédérique Bel (comédienne), Régine Deforges (éditrice, écrivain) Virginie Despentes (écrivain, cinéaste), Brigitte Kernel (journaliste, animatrice), Arianne Massenet (journaliste, animatrice), Catherine Nay (journaliste, animatrice), Marianne Payot (journaliste littéraire) Mazarine Pingeot (romancière, professeur de philosophie d’Université), Nathalie Rheims (écrivain, productrice).

Le jury permanent

Emmanuelle de Boysson (romancière et journaliste à Marie-Claire, présidente du jury), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (romancière et journaliste à Point de Vue), Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore et responsable de communication) , Stéphanie Janicot (écrivain, rédactrice en chef de Muze), Jessica Nelson (romancière et coordinatrice de l’émission « Au Field de la Nuit »).

Deuxième sélection

Les impurs de Caroline Boidé (éditions Serge Safran)

Les Favorites de Florence Chapiro (éditions Fayard)

Le syndrome de glissement d’Elisabeth Laureau-Daull (éditions Arléa)

Supplément à la vie de Barbara Loden de Nathalie Léger (éditions POL)

Bon rétablissement de Marie-Sabine Roger (éditions du Rouergue)

La conquête du monde de Sybille Grimbert (éditions Léo Scheer)

Les raisons de mon crime de Nathalie Kuperman (éditions Gallimard)

Notre avis

Tous ces livres et ces auteures – puisque ce prix littéraire a pour particularité d’être décerné à des femmes par des femmes – méritent, au-delà de leur appartenance à la gente féminine, leur place dans cette sélection.
Rue des Auteurs se permettrra juste ce petit commentaire partisan (en ces temps d’élection, il faut savoir prendre parti…) : notre préférée à nous, dans cetteSibylle Grimbert liste, est incontestablement Sybille Grimbert et sa formidable Conquête du monde (éditions Léo Scheer). Depuis quelques années, nous ne manquons jamais une occasion de saluer son talent, que la plupart de nos confrères de la presse, obnubilés par les grosses cylindrées – qui finissent par nous polluer l’horizon -, ignorent totalement. Que nos amies du prix Lilas décident cette année de nous suivre (pardon pour cette immodestie) sur la route grimbertienne, bravo. Et, si elles décident d’en faire la lauréate 2012 de leur prix, nous ajouterons des applaudissements nourris à ce bravo encourageur…
Trop peu de prix prennent le risque de couronner de nouveaux talents, l’obsession de la célébrité déjà établie les paralysant la plupart du temps. Chez les Lilas girls, c’est beaucoup moins le cas – là est leur fraîcheur et leur force. Amen !

Gilles Chenaille

A noter aussi : la présence de l’éditeur Serge Safran (avec le roman de Caroline Boidé), qui honore aussi l’indépendance de ce jury. Safran est un petit éditeur indépendant et de grande qualité, qui dirige les éditions Zulma, et vient parallèlement de lancer son propre label (éditions Serge Safran).
– Vous trouverez toute l’actu du prix des Lilas sur sa page Facebook


Discussion

Pas de commentaires.

Poster un commentaire

Inscription / Login

La Rue est à vous

- Ecrivains confirmés : les éditeurs n'ont pas toujours le temps ni les effectifs nécessaires pour bien s'occuper de vous. C'est-à-dire pour bien vous accompagner dans votre travail de création, en vous aidant - à quelques moments-clé - à prendre certaines décisions dans vos choix d'écriture. Vous auriez besoin d'un coach ou d'un sparring partner éditorial, bref : d'un interlocuteur attentif et efficace. Hélas...

- Auteurs débutants : ne gâchez pas vos chances en proposant aux éditeurs un texte sur lequel vous n'avez aucun recul, hormis l'avis d'un ou deux proches acquis d'avance à votre cause. Il vous faut une évaluation objective de votre texte, afin que vous puissiez apporter les modifications nécessaires (légères ou non) avant de l'envoyer aux maisons d'édition. Vous n'aurez qu'une cartouche, peaufinez-la...

Feuilletez le Mag Litt’

Archives