// archives

Auteurs

Ce tag est associé à 20 articles

Prix de La Closerie des Lilas, sept ans de réflexion

Le prix ultra féminin de La Closerie des Lilas, qui en est à sa 7e édition, est une belle aventure d’amitié. Créé avec Carole Chrétiennot, cofondatrice du Prix de Flore, et un petit groupe de romancières journalistes, Tatiana de Rosnay, Jessica Nelson, Stéphanie Janicot, Adélaïde de Clermont-Tonnerre et moi-même (présidente), nous invitons tous les ans […]

« Blogs de Chine » : et le vôtre ?

Un exemple à suivre pour certains blogueurs hexagonaux ? Parions en tout cas qu’aux frontières de la littérature et d’un journalisme citoyen à chaud, l’édition a encore de vastes territoires à découvrir. Han Han est devenu à 17 ans une idole de la jeunesse chinoise, dès la publication de son premier livre. Il signa ensuite une […]

Emmanuelle de Boysson, voyageuse du temps

Les écrivains oublient parfois qu’un livre doit être, aussi, distrayant. C’est-à-dire nous sortir de nos petites obsessions habituelles, jusqu’à parfois nous les faire oublier pour quelques heures. Il ne s’agit pas de décerveler le lecteur, de lui anesthésier le cerveau, mais de l’oxygéner. Le dernier roman d’Emmanuelle de Boysson, « La Revanche de Blanche » (éd. Flammarion), […]

Le livre des visages : aussi book que Facebook

  Sylvie Gracia n’est pas une novice. Éditrice au Rouergue, elle a également publié cinq romans dont Les nuits d’Hitachi en 1999 (L’Arpenteur/Gallimard) et Une parenthèse espagnole en 2009 (Verticales). Elle revient aujourd’hui aux éditions Jacqueline Chambon avec Le livre des visages, œuvre hybride entre récit-photos et journal intime. Traduisons le titre de ce livre […]

« Bohème », 1er roman d’Olivier Steiner : un homme aime un homme qui aime Wagner

Comme on jette une bouteille à la mer, Tarik Essaïdi, alias Jérôme Léon, glisse un mot avec son numéro de téléphone dans les mains du metteur en scène, Pierre Lancry, à l’issue d’une représentation au Prado. Très vite, Pierre part pour Los Angeles pour mettre en scène Tristan et Isolde. Quant à Léon, jeune beur […]

Ne pas confondre « gossip lit » et « chick lit »

La « gossip lit » (littérature de potins) passe souvent pour identique à la « chick lit » (littérature de nanas). Néanmoins, il existe un décrochage entre les deux, qui tient à l’univers social dépeint dans chaque catégorie de livres. A quoi reconnaît-on un ouvrage de « gossip lit » ? Aux détails suivants : il présente des héroïnes qui gainent leurs orteils […]

Prix de la Closerie des Lilas : Nathalie Kuperman pour « Les raisons de mon crime »

C’était hier soir, et comme d’habitude, c’était très « people ». Editeurs, patrons de presse, journalistes en vogue, auteurs plus ou moins célèbres, etc. Non, vous n’aurez pas les noms, car nous n’étions pas là pour remplacer Closer, Paris Match ou Point de Vue… Nous ne nous y sommes rendus que pour le sport : suivre la […]

Hélène Muheim : peintre, donc auteure

  Jusqu’au 17 avril, à la galerie Maïa Muller (21, rue Guénégaud, Paris 6è), Les Endormis d’Hélène Muheim réveillent notre conscience artistique formatée par tant de platitudes et de fausses audaces… Cette expo, dont le bel intitulé – Memento temporis – nous prépare d’entrée à plonger en nous-mêmes, présente une nouvelle étape du travail de cette artiste au […]

Gailly : et ça tourne

Lire du Christian Gailly, c’est un peu comme regarder un nuage flotter dans le ciel : il ne se passe jamais grand-chose. C’est calme. C’est simple et ordinaire. Des hommes et des femmes se rencontrent, se parlent, se taisent. Des « Monsieur et Madame tout le monde » portant en eux des traces de solitude, d’amour, de mélancolie […]

Drama Queen : sans (re)père

Qui est le père d’Alex, jeune femme de 19 ans ? Un Américain mort dans un accident d’avion ou Yacob, danseur efféminé que sa mère lui présente comme son oncle ? Qui Alex aime-t-elle ? Félix, frêle rappeur qu’elle déguise en Bess dès qu’ils couchent ensemble, ou Bess elle-même, sœur de Felix dont le père est également décédé ? […]

Inscription / Login

La Rue est à vous

- Ecrivains confirmés : les éditeurs n'ont pas toujours le temps ni les effectifs nécessaires pour bien s'occuper de vous. C'est-à-dire pour bien vous accompagner dans votre travail de création, en vous aidant - à quelques moments-clé - à prendre certaines décisions dans vos choix d'écriture. Vous auriez besoin d'un coach ou d'un sparring partner éditorial, bref : d'un interlocuteur attentif et efficace. Hélas...

- Auteurs débutants : ne gâchez pas vos chances en proposant aux éditeurs un texte sur lequel vous n'avez aucun recul, hormis l'avis d'un ou deux proches acquis d'avance à votre cause. Il vous faut une évaluation objective de votre texte, afin que vous puissiez apporter les modifications nécessaires (légères ou non) avant de l'envoyer aux maisons d'édition. Vous n'aurez qu'une cartouche, peaufinez-la...

Feuilletez le Mag Litt’

Archives